Interview de Sandrine Marques, professeure à l'ESEC


Rencontre avec Sandrine Marques, enseignante à l’ESEC mais également réalisatrice et critique cinéma.

Son travail de critique consiste à suivre l’actualité des sorties de films, rencontrer des cinéastes, des acteurs, faire des interviews et des portraits.

Elle a eu l’opportunité de travailler pour des mensuels et pour la presse quotidienne, c’est également une ancienne journaliste du journal Le Monde.


SES ENSEIGNEMENTS À L'ESEC


Sandrine enseigne à l’ESEC le panorama des cinéastes. Ce cours d’analyse filmique consiste à étudier les grands auteurs. Les étudiants suivent une progression durant l’année entre des cinéastes classiques comme Eisenstein, Fritz Lang, Hitchcock pour finir vers l’étude du cinéma contemporain

Une chose à retenir de son cours est que le cinéma est cyclique. Il y a des formes qui mutent, qui se transforment, c’est une matière vivante et passionnante. Elle est en constante évolution. 


Le choix de Sandrine de devenir intervenante s’est inscrit dans une histoire personnelle, de transmission. La réalisatrice est très impliquée dans les dispositifs d’éducation à l’image depuis de nombreuses années.

L’ESEC a été son point d’ancrage car c’est le lieu où cette transmission qui l’anime s’exerce dans les meilleures conditions possibles, avec des étudiants passionnés


UNE CARRIÈRE ACCOMPLIE


Son plus bel accomplissement professionnel a été de réaliser un premier film documentaire avec Martin Scorsese, qu’elle a dirigé à New-York. C’était une conversation croisée entre lui et Jeff Nichols.

Rencontrer les deux cinéastes qu’elle admire fût un réel privilège. 

Son conseil à nos étudiants : « Persévérez quand vous avez un projet, croyez-y et portez-le fort. Surtout, ne baissez jamais les bras ! »